Page 2/2. Page précédente.

Dessin du cockpit et vue extérieure d'un Fokker 100. Le dessin est de moi, la mise en couleur assistée par ordinateur. Petite suggestion, quatre écrans sont vides, libre à vous d'y ajouter quelques mots à la main ou avec un logiciel adéquat.

Premier vol : 30 novembre 1986. Mise en service : Février 1988.
Longueur : 35,53 m. Envergure : 28,08 m.
Hauteur : 8,5 m. Surface alaire : 93,5 m².
Masse max. à vide : 24,73 t. Passagers : 107 (1 classe) - 97 (2 classes).
Moteurs : 2 réacteurs Rolls-Royce Tay 650. Poussée unitaire :67 kN.
Vitesse de croisière : 755 km/h (Mach 0,72). Vitesse maximale : 845 km/h (Mach 0,77).
Autonomie : 4 300 km. Altitude de croisière : 11 300 m.
Source : Wikipédia.

Dessin daté de février 2003.


Voici le célèbre Concorde, pour moi l'un des plus beaux avions de ligne. C'était également le seul qui pouvait permettre à des civils, pour des sommes élevées mais encore abordable, de passer deux fois le mur du son! De nos jour, si un passionné veut le faire, il lui faut louer un avion de chasse :-D

Constructeur : Aérospatiale & British Aerospace.
Équipage : 3 navigants techniques et 6 navigants commerciaux.
Premier vol : 2 mars 1969. Mise en service : 21 janvier 1976. Retrait : 26 novembre 2003.
Longueur : 62,19 m. Envergure : 25,60 m.
Hauteur : 12,19 m. Surface alaire : 358,25 m².
Masse max. à vide : 79,3 t. Masse max. au décollage : 185,1 t.
Masse max. à l’atterrissage : 111,1 t.
Passagers : 144 sièges, 100 passagers en version commerciale. Fret : 4,35 t.
Moteurs : 4 turboréacteurs Rolls-Royce/Snecma Olympus 593 Mk.602.
Poussée unitaire : 169,3 kN. Poussée totale : 677 kN.
Capacité réservoirs : 119 500 L.
Vitesse de croisière maximale : 2 145 km/h (Mach 2,02).
Vitesse maximale : 2 368 km/h (Mach 2,23).
Autonomie : 6 200 km. Altitude de croisière : 16 000 à 18 000 m.
Vitesse ascensionnelle : 25,41 m/s.
Charge alaire : 440 kg/m². Rapport poussée/poids : 0,373.
Source : Wikipédia.

Dessin réalisé le 6 mars 2003.


Encore le Concorde. Pour le premier dessin, j'ai reproduit l'effet fish-eye (oeil de poisson) de certains objectifs. Pour le second les Alphajets de la patrouille de France l'ont rejoint pour accompagner un de ses derniers vols.
Pour les détails techniques du Concorde voir plus haut.

Constructeurs : Dassault (France) & Dornier (Allemagne).
Premier vol : 26 octobre 1973. Mise en service : 1979.
Envergure : 9,10 m. Longueur : 11,80 m.
Hauteur : 4,19 m. Surface alaire : 17,5 m².
Masse à vide : 3 340 kg. Masse maximale : 7 250 kg.
Capacité réservoir : 1 520 kg.
Moteurs : 2 SNECMA-Turbomeca Larzac 04C6. Puissance unitaire : 1 438 kg.
Vitesse maximale : 900 km/h (Mach 0,81). Vitesse de décrochage : 204 km/h.
Plafond : 13 750 m. Vitesse ascensionnelle : 3 660 m/min. Rayon d'action : 1 230 km.
Armement interne : canon DEFA de 30 mm ou Mauser de 27 mm en pod ventral.
Armement externe : 2 500 kg max. sur 5 points d'ancrage. (missile air-air d'autodéfense, missile antichar, bombes ou roquettes).
Source : Wikipédia.

Dessinés en mai et le 24 mai 2003.


Un DC-10 aux couleurs d'Air France, dessin réalisé pour souhaiter la nouvelle année aux êtres chers. NB:il est très probable qu'aucun DC-10 n'ait jamais volé aux couleurs d'Air France.

Constructeur : Douglas Aircraft Company devenu McDonnell Douglas
Équipage : 3. Premier vol : 29 août 1970. Mise en service : 5 août 1971 (American Airlines).
Longueur : 55,50 m. Envergure : 50,40 m.
Hauteur : 17,7 m. Surface alaire : 367,7 m².
Max. à vide : 121,198 t. Max. au décollage : 263,085 t.
Passagers : 250 à 270. (380 en config. classe éco. unique)
Moteurs : 3 General Electric CF6-50As. Poussée unitaire : 218 kN.
Vitesse de croisière maximale : 908 km/h. Vitesse maximale : 982 km/h.
Autonomie : (à vide) 12 055 km; (en charge) : 7 415 km

Source : Wikipédia.

Dessin daté du 31/12/2003


Un DC-3 fictif immatriculé en France et aux couleurs du père Noël! Le Douglas DC-3 est un appareil dont le premier vol a eu lieu peu avant la seconde Guerre Mondiale, il rendit de fiers services aux transport de troupes et de matériel allié, il parachuta des hommes pendant le débarquement, le 06/06/1944.
Certains, dépourvus de moteurs, furent testés comme planeur de débarquement, ça fonctionnait bien, mais cher et long a fabriqué, on préfèra des planeurs de débarquement en bois et toile moins coûteux pour l'usage (et les pertes) prévus.
Des compagnies et des armées l'exploitèrent pendant plus de cinquante ans, il pouvait atterrir dans un champ labouré. A ma connaissance, il ne vole plus que comme pièce de collection.
Le site du dernier DC-3 en état de vol en France.
Dessin réalisé le 24 décembre 2003.


Dessin réalisé pour une amie qui aime les chats, mais aimant les avions je n'ai pu m'empêcher d'ajouter un Concorde. Notez que les feux d'atterrissage sont mal placés, ils devraient être à l'avant et en dessous du fuselage
Données constructeurs
Dessin daté de novembre 2003.


Réalisé d'après un timbre, un Airbus A300-B4 de l'Aéropostale. Sur certains appareils (pas celui-ci), l'appareil transporte des passagers le jour, et la nuit les sièges sont enlevés pour laisser la place aux sacs de courrier.
L'Airbus A300 a été le premier modèle construit par Airbus.
Dessin daté du 02 novembre 2002


Un Douglas Dc-3 monté sur flotteurs, eux mêmes équipés d'un train d'atterrissage rétractable.
Le site du dernier DC-3 en état de vol en France.
Ce dessin a été réalisé le 10 septembre 2002.


Un Douglas Dc-3 en vol sur une converture de classeur.
Le site du dernier DC-3 en état de vol en France.
Ce dessin a été réalisé en 2001.


Un autre Concorde immortalisé en vol supersonique à haute altitude.
Données techniques.
Dessin daté de 2000


Voici le célèbre Concorde, pour moi l'un des plus beaux avions de ligne. C'était également le seul qui pouvait permettre à des civils, pour des sommes élevées mais encore abordable, de passer deux fois le mur du son! De nos jour, si un passionné veut le faire, il lui faut louer un avion de chasse :-D
Sur le second dessin j'ai mis en scène ici l'accident de 2000 où, contrairement à la réalité, il dépasse l'hôtel de Gonesse sans s'y écraser. Ce crash a eu pour origine l'éclatement d'un pneumatique (57 incidents du même type avant 2000) qui a provoqué la perforation des réservoirs de carburant. La fuite, de l'ordre de 75L/s, s'enflamme entrainant une forte perte de puissance des moteurs 1 & 2. L'appareil s'écrase sur un hôtel le 25 juillet 2000 à 14h44 après avoir tenté de rejoindre le Bourget.
Crash du vol Air France 4590.
Dessins réalisés en août 2000.


Griffonages réalisés en Allemagne en 3e, lors des cours chez nos correspondants allemands.
Datés de 2000.


Crée pour un cours d'art-plastique de 5e(3).
Ce dessin a été réalisé en 1997/98.


Page 2/2. Page précédente.

Free web hostingWeb hosting visiteurs depuis le 20/01/2010.