Planche 1

Dessinée le 9 Avril 2006.


Planche 2

Bande 1, case 1:
    Dessin (gris&blanc): plan serré sur une fissure dans le mur, on distingue un museau rose de souris.
Bande 1, case 2:
    Dessin (gris&blanc): vue ¾ arrière de la souris (en couleur) grimpant le long de ce qui fait office de drap.
Bande 1, case 3:
    Dessin (gris&blanc): souris (en couleur) assise au milieu de la poitrine du prisonnier.
Bande 1, case 4:
    Dessin (gris&blanc): prisonnier approche sa main de la souris (en couleur). On voit la souris et le visage meurtri de l'homme.
    Dialogue: Hé, bonjour vous...

Bande 2, case 1:
    Dessin (gris&blanc): vue un peu plus globale, un peu de ciel bleu à travers la fenêtre. L'homme s'assit difficilement en tenant la souris (en couleur) dans sa main.
    Dialogue: Alors mademoiselle, vous venez voir dans quel état ils ont ramené votre compagnon d'infortune?
Bande 2, case 2:
    Dessin (gris&blanc): on s'approche des personnages. L'homme amène la souris (en couleur) au niveau de son visage.
    Dialogue: Oh rassurez-vous demoiselle, mon corps supportera encore quelques séances de la sorte...
Bande 2, case 3:
    Dessin (gris&blanc): vue rapprochée, souris (en couleur) face au visage de l'homme, debout sur ses pattes arrières en prenant appui sur le pouce.
    Dialogue: Mais mon moral jeune fille, mon moral! Je finirai pas craquer, je ne sais encore quand, mais ça ne saurait tarder... Et les boches le sentent...

Bande 3, case 1:
    Dessin (gris&blanc): même vue après une rotation légère. La souris (en couleur) s'est couchée.
    Dialogue: Un mois déjà qu'ils m'ont eu je ne sais comment. Mais j'ai l'impression d'avoir passé des années ici tant l'isolement m'insupporte, moi qui ne vivait que pour les grands espaces me voici condamné à vivoter dans ces quelques mètres carrés.
Bande 3, case 2:
    Dessin (gris&blanc): idem rotation s'est poursuivie.
    Dialogue: Sans toi je serais probablement déjà mort, suicidé pour ne pas avoir à avouer. Si je sors un jour d'ici, jamais plus je ne poserai de pièges à souris ou de mort au rat, jamais... Si je m'en sors, tu auras sauvé tout les rongeurs que je viendrai à croiser...
Bande 3, case 3:
    Dessin (gris&blanc): idem
    Dialogue: Mais le plus dur, c'est l'absence de ma chère et tendre Anne-Lise... Il est heureux que personne ne soit au courant de notre amour... Sans quoi, elle serait en danger...
Bande 4, case 1:
    Dessin: visage du prisonnier, yeux aux ciel « regardant » sa pensée.
    Pensé: Ah! Mon Anne-Lise, nous n'avons passé que si peu de moments ensemble...

Bande 4, case 2:
    Dessin: le point de vue monte vers le phylactère contenant les pensées du prisonnier.
    Pensé: Si peu, mais tellement plus agréables...Sans quoi, après plus d'un mois de tortures, je croirais que je ne peux que souffrir...
Bande 4, case 3:
    Dessin: Point de vue dans le phylactère, ce dernier s'atténue... On voit apparaître Anne-Lise dans des teintes très pastel, ses contours sont réalisés au crayon.
    Pensé: Mais grâce à toi je sais que je peux aussi apprécier des contacts doux et délicats...


Planche 3

Bande 1, case 1:
    Dessin (couleurs pastel, contours au crayon): Anne-Lise allongée, on voit son buste et son visage. Une main d'homme grise en-dessous du sternum crée des plis le tissus de sa robe légère et décolletée. Un des seins est à peine découvert...
Bande 1, case 2:
    Dessin: idem, la main grise est remonté au niveau du cou de la jeune femme.
Bande 1, case 3:
    Dessin: idem, la main grise effleure la joue de la femme.

Bande 2, case 1:
    Dessin: le visage d'Anne-Lise disparaît et laisse réapparaître celui de Jules.
    Dialogue: !Soupir!
Bande 2, case 2:
    Dessin: Jules tête entre ses mains, souris (couleur) sur ses genoux.
    Dialogue: Hélas, je ne vivrai sans doute plus assez longtemps pour la revoir...Il faut que je trouve une solution pour ne pas avoir à avouer...
Bande 2, case 3:
    Dessin: Jules en penseur de Rodin
    Dialogue: la vie et, qui sait, la réussite du débarquement allié dans le Pas de Calais, dépendent de mon silence...

Bande 3, case 1:
    Dessin: idem, l'homme regarde la souris
    Dialogue: Malheureusement pour toi demoiselle, j'ai retourné le problème dans tout les sens; et j'arrive toujours à la même conclusion: je vais devoir d'abandonner à ta solitude...
Bande 3, case 2:
    Dessin: idem mais l'homme se redresse...
    Dialogue: Sauf miracle, ma mort n'est plus qu'une question de jours. Je parle et je finis mes jours dans le IIIe Reich.
Bande 3, case 3:
    Dessin: homme redressé, souris monte dans ses mains jointes.
    Dialogue: Tant qu'à mourir, autant le faire en France, et je ne laisserai pas à ces SS le plaisir de me torturer jusqu'à ma mort...

Bande 4, case 1:
    Dessin: il approche la souris de son visage.
    Dialogue: Voilà à quoi je suis contraint: le suicide. J'aurais préféré mourir au combat, enfin...La vie est ainsi faite!
Bande 4, case 2:
    Dessin: souris face au visage.
    Dialogue: Seulement comment se suicider quand on a rien d'autre que quatre murs et une gamelle? Se pendre? Mes « draps » pourraient faire une bonne corde, mais je n'ai pas d'endroit où l'accrocher!!
Bande 4, case 3:
    Dessin: regard vers la vitre
    Dialogue: M'ouvrir les veines alors!? Ma foi, voici une solution tout à fait réalisable. Je brise un carreau et l'affaire est jouée.


Planche 4

Bande 1, case 1:
    Dessin: regard vers la souris.
    Dialogue: Ma mort ne sera pas trop douloureuse demoiselle, en me vidant de mon sang je sombrerai progressivement dans l'inconscience, et la grande faucheuse passera me prendre sans que je m'en rende compte, et sans souffrance inutile.
Bande 1, case 2:
    Dessin: il dépose la souris sur la banquette.
    Dialogue: Je suis sincèrement désolé de devoir t'abandonner jeune fille. Mais le plus dur ce sera de partir sans avoir pu dire au revoir à Anne-Lise...
Bande 1, case 3:
    Dessin: homme assis regarde souris. Souris à quatre pattes regarde l'homme.
    Dialogue: Si tu savais combien nous étions heureux ensemble.

Bande 2, case 1:
    Dessin: légèrement coloré, contour crayons, couleurs pastels. Promenade en vélo dans la campagne française.
    Texte: Nous oubliions tout des privations de la guerre...
Bande 2, case 2:
    Dessin: idem. Bataille de chatouille dans un pré.
    Texte: ...des dangers de la résistance où nous nous somme connus...
Bande 2, case 3:
    Dessin: idem, en mariés devant une église de campagne.
    Texte:...nous imaginions notre avenir commun...

Bande 3, case 1:
    Dessin: la souris décampe dans sa fissure sous la banquette.
    Dialogue: Hé! Mes souvenirs t'ennuient à ce point?
Bande 3, case 2:
    Dessin: l'homme se penche sous la couchette.
    Dialogue: Sans rire, à quoi joues tu demoiselle?
Bande 3, case 3:
    Texte: 12h03
    Dessin: Homme à quatre patte sous la banquette. L'onomatopée couvre une bonne partie du phylactère. Eclats d'obus traversent la case et le phylactère, transpercent la parois de la case et s'encastrent dans le mur.
    Dialogue: Hé! Tu vas pas me fai...
    Onomatopée: BAOUM!!


Planche 5

Bande 1, case 1:
    Dessin: homme toujours à quatre patte.
    Dialogue: Crénom de dieu! Tu l'avais sentie arriver celle-là hein?!
Bande 1, case 2:
    Dessin: homme debout regarde à travers la fenêtre.
    Dialogue: Qu'est- ce qui a bien pu sauter comme ça?
Bande 1, case 3:
    Dessin: vue omnisciente, on voit à travers les dégâts causés par la première bombe. (mur d'enceinte détruit) Un Mosquito s'éloigne et on aperçoit sa cocarde.

Bande 2, case 1:
    Dessin: fichier jéricho4.jpg (couleur), phylactère part d'une cellule
    Dialogue: Les rosbifs! C'est les rosbifs!
Bande 2, case 2:
    Dessin: reproduction peinture fichier jericho.jpg. (couleur) Phylactère partant de la prison.
    Dialogue: Le miracle!! Le miracle qui va nous faire sortir d'ici!

Bande 3, case 1:
    Dessin: fichier jericho6.jpg
    Texte: 12h06: après avoir soufflé l'enceinte est et nord, les Mosquitos s'en prennent aux bâtiments abritant la garde.
Bande 3, case 2:
    Dessin: Typhoon en combat rapproché avec un FW-190.
    Texte: pendant que les Typhoons d'escorte assurent la couverture aérienne des bombardiers.


Planche 6

Bande 1, case 1:
    Dessin: un prisonnier ouvre la cellule de Jules.
    Dialogue: -Allez vieux! Faut décrocher avant que les boches ne reprennent leurs esprits.
    -Attend, faut que j'emmène un ami avec moi.
Bande 1, case 2:
    Dessin: prisonnier visiblement interloqué. Jules se penche sous sa banquette.
    Dialogue: -Moué...Enfin quand tu seras décidé, libère les prisonniers de ce côté.
Bande 1, case 3:
    Dessin: la souris monte sur les mains de Jules.
    Dialogue: Allez demoiselle, on va retrouver notre liberté.

Bande 2, case 1:
    Dessin: fichier jericho9.jpg. Des prisonniers s'échappent. (couleur!!!)
    Dialogue: Libre, enfin libre! Nina de mis ojos, j'arrive!
Bande 2, case 2:
    Dessin: un mosquito verticale prison. Fichier jericho8.jpg
    Texte: 12h10, à 500 pieds* d'altitude, le Mosquito de la Photographic Reconnaissance Unit filme une dernière fois le résultat de la frappe.
    *(bas de case): 150m

Bande 3, case 1:
    Dessin: Mosquito en perdition.
    Texte: Deux Mosquitos et leurs équipages périrent au cours de l'attaque...
Bande 3, case 2:
    Dessin: Atterrissage d'urgence d'un bombardier.
    Texte: ... et trois autres appareils durent réaliser des atterrissages d'urgence à peine les côtes anglaises atteintes.


Planche 7 (the laste one!)

Bande 1, case 1:
    Dessin: prisonniers qui courent vers une forêt enneigée.
    Dialogue: Suivez moi, je connais un abri de la dernière guerre. On va s'y planquer, et la nuit tombée nous rejoindrons la cache des résistants en effaçant nos dernières traces.
Bande 1, case 2:
    Dessin: prisonniers en pleine forêt, en train d'entrer dans l'abri.
    Dialogue: Allez-y, entrez! C'est pas grand mais au moins on se tiendra chaud...

Bande 2, case 1:
    Dessin: prisonniers devant l'entrée d'une cave d'une maison apparemment abandonnée, et perdue en pleine forêt.
    Dialogue: On y est! Attendez ici je vais voir s'il sont là.
    Texte: Quelques heures après le crépuscule...
Bande 2, case 2:
    Dessin: Jules reviens...
    Dialogue: Les copains sont géniaux, il y a de quoi habiller et nourrir une garnison...Venez, ils nous attendaient.
Bande 2, case 3:
    Dessin: un homme s'adresse à Jules avec un sourire entendu...On distingue derrière lui le visage d'Anne-Lise que Jules ne peut apercevoir.
    Dialogue: Jules, il y a quelqu'un ici qui se fait un sang d'encre pour toi depuis ton arrestation...

Bande 3, case 1:
    Dessin: Jules et Anne-Lise s'embrassent. Jules porte sa fiancée. Anne-Lise relève ses mollets.
    Onomatopée: Anne-Lise!!
Bande 3, case 2:
    Dessin: Point de vue rapproché au niveau des épaules.
    Dialogue: Les copains ont été formidables: ils nous ont trouvé des faux-papiers et un passeur. On part à Londres dès que tu t'es refait une santé.
Bande 3, case 3:
    Dessin: Petit chalutier tout feux éteints, de nuit, sur une mer agitée à peu agitée.
    Texte: Et une poignée de semaines plus tard...

Fin!



Free web hostingWeb hosting visiteurs depuis le 20/01/2010.